Une partie de la campagne gallo-romaine du Haut-Empire des cités des Médiomatriques et des Triboques préservée par la forêt : les habitats et parcellaires des Vosges du Nord (Moselle et Bas-Rhin) de part et d’autre du seuil de Saverne. Nicolas Meyer (INRAP) et Antonin Nüsslein (Doctorant UMR 7044 Université de Strasbourg)

Les forêts du massif des Vosges au nord du Donon cachent de nombreuses ruines de bâtiments et de structures antiques longtemps attribuées à une culture gallo-romaine dite « des sommets vosgiens ». Cet article propose un regard sur cette occupation rurale du Haut-Empire qu’il ne faut plus considérer comme marginale et unique. Il s’agit surtout d’une très bonne conservation des vestiges de l’occupation rurale gallo-romaine d’un espace peu montagnard propice à l’agriculture. L’ensemble des plans relevés des parcellaires associés à de l’habitat est présenté et un point sur les activités est développé.

Stèle St Quirin Meyer et Nusslein

http://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-01007619/

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *