L’occupation rurale gallo-romaine de la vallée de la Selle : première approche, Lydie Blondiau (INRAP-UMR 8164)

Le plateau dominant la vallée de la Selle présente des traces d’occupations dès la période moustérienne. Les premiers enclos fossoyés apparaissent à La Tène moyenne-finale. Ces occupations seront pérennisées dans leur structuration générale jusqu’au début de la période romaine (site d’Intercampus) ou disparaitront au profit d’une nouvelle forme d’habitat : les villae. Dès la période laténienne, les exploitations sont en interaction, à l’ époque romaine, la nature des exploitations change. Les villae forment un ensemble qui devaient être en relation et réalisaient des échange entre elles et revendaient leur production aux agglomérations les plus proches. La particularité de la vallée de la Selle est sa proximité avec la ville d’Amiens et pose donc la question de l’interface entre la ville et la campagne.

Blondiau_Selle

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01058493


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *